8 juillet 1947 – L’armée américaine publie un communiqué officiel sur un crash d’un objet volant non identifié à Roswell

Ce communiqué, le seul officiel ou un OVNI (UFO) est mentionné, fut rectifié quelques heures plus tard en identifiant l’objet comme un ballon sonde. Mais les ufologues du monde entier s’en tiennent à la version de la conspiration d’état. Tous les arguments indiquent que l’histoire de Roswell n’est qu’un faux. Mais alors, comment pourra-t-on expliquer la venue de Nabih Berri sur terre ?

Chronologie des faits

  • 8juillet-downloadLe mercredi  2 juillet 1947, William « Mac » Brazel, propriétaire d’un ranch au Nouveau-Mexique, entend, pendant la nuit une grande explosion. Le lendemain, en promenant ses chèvres, il découvre un tas de débris éparpillés sur une grande zone. Surpris par l’aspect de ces débris, il en ramasse quelques-uns qu’il ramène à son ranch, les montrant à ses voisins et à sa famille.
  • Le dimanche 6 juillet, il va avertir le shérif du comté de Chaves : George Wilcox. Celui-ci avertit alors la base militaire de Roswell : le  » Roswell Army Air Field « .
  • Le lundi 7 juillet, deux militaires se rendent sur les lieux du crash : il s’agit du major Jesse Marcel et du capitaine Sheridan Cavitt qui inspectent les débris. Les deux hommes ramènent quelques échantillons à la base.
  • Le 8 juillet, le colonel Blanchard ordonne de boucler le périmètre du crash. Les débris sont emportés.
  • Ce même 8 juillet, l’armée publie, un communiqué officiel annonçant qu’elle serait en possession de débris d’origine extraterrestre. Cette déclaration entraîne immédiatement une effervescence de toute la presse du pays qui se rue dans la région.
  • Quelques heures après le premier communiqué, un second est diffusé qui annonce une erreur et qu’après examen des débris, il s’agirait, non pas d’une soucoupe volante, mais des restes d’un ballon météorologique couplé à un réflecteur radar.

Ce communiqué satisfait la presse et l’incident de Roswell tombe dans l’oubli. Chapitre clos.

8juillet-RoswellDailyRecordJuly8,1947

 

Las, c’est plus de 30 ans plus tard que l’affaire rebondit lorsque Charles Berlitz et l’ufologue William L. Moore qui fait également appel aux recherches du physicien nucléaire Stanton Friedman publient en 1980 un livre basé sur une enquête minutieuse où ils ont réussi à retrouver les témoins de l’époque et ont reconstitué une histoire où il serait question de soucoupe volante et d’extraterrestres et non pas de ballon météo.

Sans les contradictions de l’armée dans ses communiqués, jamais personne n’aurait porté le moindre intérêt au crash de Roswell.

En effet, si le second message avait été le seul publié, jamais cette histoire n’aurait dépassé la région de Roswell et l’encre n’aurait pas ainsi coulé à flots.

En 1947, les bandes dessinées de science-fiction remportaient un large succès et de nombreuses personnes avaient cru voir des soucoupes volantes.

Dans l’immense majorité, les cas d’observations d’OVNI reposaient sur des témoignages et non pas sur des preuves matérielles. Roswell ne déroge pas à la règle.

Il ne faut pas chercher bien loin pour découvrir les premières aberrations dans cette affaire puisque la chronologie des événements montre tout simplement que les premiers témoins commencèrent à parler à la fin des années 70, soit près de 30 ans après les faits. On a ainsi aujourd’hui un grand nombre de témoins, mais beaucoup tiennent leurs informations de seconde main.

8juillet-roswell.ramey
Roger M. Ramey et Thomas J. Dubose, identifiant les débris, le 9 juillet 1947

En plus, parmi tous ceux qui affirment avoir eu des débris en leur possession, plus aucun n’en possède aujourd’hui, avançant tout simplement que l’armée les a repris ou qu’ils ont disparu. Et c’est là le plus gênant, car il n’existe pas le moindre fragment de preuve matérielle pour étayer tous ces témoignages.

Et si les premiers témoins (Jesse Marcel, Sheridan Cavitt et William Brazel) font de brèves descriptions des débris, on remarque que plus le témoin se trouve éloigné du cœur des faits, plus il devient précis dans son témoignage, ce qui est un comble. On dirait des Libanais attroupés autour d’un accident… Les plus éloignés sont ceux qui font semblant de connaître mieux.

Un autre fait amusant est de constater que les témoins décrivent des éléments, très solides, dont l’apparence évoque du bois, de l’aluminium, du nylon ou encore des bandes adhésives. Cela fait plus penser à un cerf-volant qu’à un vaisseau spatial qui a dû parcourir des milliards de kilomètres à des vitesses folles et supporter le choc de l’entrée dans l’atmosphère. De même, beaucoup de témoins actuels parlent au nom des vrais témoins, décédés depuis.

Tout ces arguments n’arrivent pas à convaincre les électeurs de Trump. Un nouveau rebondissement a lieu avec un film où l’on pouvait voir l’autopsie d’un extraterrestre.

L’origine de ce film remonte à 1992. Le producteur Ray Santilli, producteur avec beaucoup d’imagination et en manque de tunes, s’était rendu à Cleveland pour acheter des bobines d’un film sur la première apparition d’Elvis Presley en 1955. Le vendeur de bobines ancien cameraman de l’armée lui aurait proposé une autre bobine où l’on pouvait voir l’autopsie d’un extraterrestre.

8juillet-Proof-of-The-Alien-Autopsy-Video-Was-Hoax
Images de l’autopsie

C’est un document de 17 minutes en noir et blanc dont la qualité est plus que médiocre. Du Télé-Liban pur jus. Dans ce film, on voit deux médecins portant des masques et un cameraman dans une salle où l’on pratique l’autopsie d’un corps humanoïde dont la taille avoisine les 1,20 m. La tête et le ventre sont disproportionnés. On hésite à identifier le corps comme celui de Samira Toufic. Mais étant de sexe indéfini, les experts ont penché pour Amanda Lear sans son make up, sans jamais pouvoir trancher. Mis à part une plaie à la jambe, aucune autre blessure n’est visible.  Le cadavre aurait été récupéré dans l’épave de l’engin qui se serait écrasé à Roswell en 1947. Ce film a fait le tour du monde et les chaînes de télévision de plus de 25 pays ont acheté les droits de diffusion à prix d’or, ce film aurait rapporté plus de 25 millions de dollars à Santilli !

Il est pratiquement acquis aujourd’hui que c’est un faux, pour plusieurs raisons:

  • Tout d’abord, aucun visage n’a été identifié sur cette vidéo. Même la personne se trouvant à l’extérieur de la salle d’autopsie portait un masque.
  • Le seul échantillon de la bobine originale a été confié à la société Kodak pour analyse. Le fragment daterait bien de 1947. Hélas, ce fragment ne montre aucune image et aurait pu être prélevé sur n’importe quel autre film de 1947. Santilli ne répondit même pas aux demandes réitérées pour obtenir un échantillon avec une image complète.
  • Le film est en noir et blanc, alors que la couleur était déjà utilisée à l’époque.
  • Durant l’autopsie, le cameraman se déplace alors que dans les procédures officielles, il y avait deux caméras fixes. A noter aussi l’absence du photographe qui, selon les procédures officielles, prenait toujours des clichés pendant que le film se tournait.
  • Puis la qualité du film est vraiment déroutante, comme si le souci était de ne pas trop en montrer : un comble pour une autopsie ! Une enquête sur un assassinat politique au Liban n’aurait pas pu faire pire.
  • Les experts médicaux ont aussi mis en doute la véracité de la procédure médicale : par exemple, les ciseaux du chirurgien ne doivent jamais être tenus par le pouce et l’index comme c’est le cas dans le film ; que lors d’une dissection, on doit éponger et irriguer les tissus, ce dont il n’est pas question dans la vidéo. Ils ont qualifié l’acte non pas comme une autopsie, mais une  » boucherie  » qui aurait détruit tous les organes et empêché d’en savoir plus. La seule explication possible serait que Nader Saab ait dirigé l’opération, hypothèse peu probable, car le nez de l’extraterrestre semble bien fait.

Avec un tiers des américains qui croient que le crash de la soucoupe volante a bien eu lieu (source National Geographic), l’engouement pour Roswell n’est pas près de tomber.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s