9 juillet 1762 – Avènement de Catherine II

À 43 ans, la princesse allemande Sophie d’Anhalt-Zerbst brigue le trône de Russie qui revient légitimement à son mari, le tsar Pierre III. Soutenue par l’armée et acclamée par le peuple, elle est sacrée impératrice à Notre-Dame de Kazan à Saint-Pétersbourg sous le nom de Catherine II. Elle fera assassiner son mari, Pierre III, une semaine plus tard par le frère de son amant, Alexis Orlov.

9juillet-bildnis_peters_iii_russland_hi
Pierre III

Le 9 juillet 1762, avec à leur tête Grigori Orloff, l’amant de la tsarine, trois régiments de la garde du tsar Pierre III se révoltent contre leur maître et prêtent serment de fidélité à son épouse « pour la défense de la foi orthodoxe et pour la gloire de la Russie ».

Le tsar abdique dès le lendemain. Leur mariage n’a pas été des plus heureux, Pierre III selon diverses rumeurs étant sexuellement immature, innocent, ou encore impuissant, sa femme tout au contraire à la sexualité précoce et très active, avait rejoint le camp de l’opposition, nourrie aux idées de Machiavel, Tacite, Voltaire ou Montesquieu. Cela ne plaisait pas à son mari qui l’avait placée  en résidence surveillée. Ils étaient tellement éloignés l’un de l’autre, qu’elle tomba enceinte de son amant et accoucha sans que son grand benêt d’empereur ne remarque rien, et cela à deux reprises, de deux amants différents, car la Catherine était surtout croqueuse d’hommes.

9juillet-238182-le-mobilier-erotique-de-la-grande-catherine
Fellation sur l’accoudoir. Réédition d’un fauteuil et d’un guéridon qui faisait partie de la collection érotique de Catherine II de Russie, aujourd’hui disparue.  Elle avait toute une collection d’art et de mobilier érotique, dont un mur entièrement couvert de phallus orientés dans tous les sens.

Très à l’écoute des événements qui se déroulaient dans son nouveau pays, Catherine possédait l’affection du peuple russe. En 1762, le bruit court que le tsar se prépare à abolir le servage. Catherine, profitant du mécontentement de la noblesse, passe à l’action. Grigori Orloff avec son frère Alexis, commandant des forces navales, soulèvent les régiments de la garde. Le tsar abdique dès le lendemain de la révolte. Une semaine plus tard, il est tué par l’un des frères Orlov dans une querelle d’ivrognes. Comble d’ironie, Catherine fit publier aux chancelleries des pays étrangers que l’empereur avait succombé à une colique hémorroïdale. Tu parles Charles !

9juillet-Alexey_and_Grigory_Orlov
Alexis et Grigori Orlov

Ainsi débute le règne immense du plus grand « homme d’État » de la Russie, Catherine II la Grande.

En 1772, par le traité de Saint-Pétersbourg, Catherine s’entend avec le roi de Prusse Frédéric II et l’archiduchesse d’Autriche Marie-Thérèse pour enlever à la Pologne un tiers de son territoire.

 

Les trois larrons – Russie, Prusse, Autriche – s’allient non seulement contre la Pologne, mais aussi contre la Turquie. C’est ainsi qu’en 1774, le nouveau favori de la tsarine, Grigori Potemkine, 35 ans, conquiert d’immenses territoires aux dépens de sultan.

 

Les affaires intérieures

Catherine poursuit l’aménagement de Saint-Pétersbourg, la capitale baroque inaugurée par Pierre 1er le Grand à l’embouchure de la Néva, sur la mer Baltique. Elle y attire des architectes et des artistes occidentaux. C’est ainsi que le sculpteur Falconet érige la statue de Pierre le Grand sur la place du Sénat en 1782.

Les idées sociales de Catherine ne sont pas précisément celles des philosophes des Lumières. Mais, par opportunisme politique, elle vénère ces hommes influents dans ses salons et sur son écritoire.

Elle correspond avec d’Alembert, Diderot, Voltaire, Grimm, Helvétius et Kant qui la tiennent pour un « despote éclairé », à l’égal de ses contemporains Frédéric II, roi de Prusse, et Joseph II, archiduc d’Autriche…  Voltaire, flatteur, l’appelle la « Sémiramis du Nord ».

Les terres de l’Église sont sécularisées en 1764, y compris leurs deux millions de serfs, ce qui permet à l’impératrice, les jours de fête, de faire de généreuses donations de terres et de serfs à ses protégés.

Sous l’impulsion de Potemkine, des villes nouvelles voient le jour dans les marches d’Ukraine,  dont Odessa, Kherson, Nikolaïev, Taganrog et Mariupol, aujourd’hui Pavlovsk.

Pour encourager la noblesse à s’intéresser à ses propriétés souvent négligées, la tsarine ne craint pas de limiter les quelques droits qu’ont encore les serfs. Malgré ou à cause des révoltes paysannes, Catherine II ne voit pas d’inconvénient à renforcer le servage en Russie. En 1785, elle l’étend même à l’Ukraine, terre traditionnelle de liberté.

Un bilan imposant

Sous le règne de Catherine II, la surface de la Russie s’agrandit d’un tiers et le pays, jusque-là très marqué par son caractère slave et orthodoxe, absorbe des populations très diverses, y compris des musulmans qui parlent turc ou mongol. Suivant le conseil de Bibi Netanyahu, Catherine II ajoute à la diversité ethnique en faisant venir des paysans allemands pour mettre en valeur les bords de la Volga. Ces colons furent persécutés et déportés à l’époque de Staline, et reflueront en masse en Allemagne à la fin du XXe siècle.

La tsarine meurt après 34 ans de pouvoir absolu, en 1796, non sans s’inquiéter de la Révolution française où elle voit « un repaire de brigands ».

Elle s’effondre le 17 novembre  1796 au matin dans sa garde-robe. On l’étend sur un matelas où elle agonise pendant des heures, à même le sol.

L’impératrice avait prévu de déshériter son fils au profit de son petit-fils Alexandre, mais Paul fouille le bureau de sa mère, met la main sur son testament et le brûle. Devenu empereur, il décide d’ouvrir le tombeau de son père Pierre III, de couronner son squelette et d’enterrer ses parents côte à côte dans la cathédrale Pierre-et-Paul, à Saint-Pétersbourg.

La grande Catherine repose ainsi auprès de ce mari qu’elle a toujours détesté.

9juillet4_cat210
Sépulture de Catherine la Grande

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s