16 Juillet 1907 – Mort d’Eugène Poubelle, préfet de Paris à qui on doit la poubelle

Une ville propre ! Ce que Poubelle réussit à appliquer systématiquement en 1883, nous, on réussit toujours à le rater en 2017. En ce jour-ci, Eugène-René Poubelle signe le fameux arrêté qui oblige les propriétaires parisiens à fournir à chacun de leurs locataires un récipient muni d’un couvercle. Parallèlement commence le ramassage de la boîte à ordures qui prendra rapidement le nom de poubelle !

16juillet-Poubelle_portrait
Le préfet Eugène Poubelle

Le préfet Poubelle avait tout prévu: dimension et contenance des boîtes. Il avait même imaginé la collecte sélective. Trois boîtes étaient obligatoires : une pour les matières putrescibles, une pour les papiers et les chiffons, et une dernière pour le verre, la faïence ou les coquilles d’huîtres !

Ce nouveau règlement ne fut que partiellement respecté. Concernant le tri, plus d’un siècle après, on le redécouvre en Europe, tandis qu’ici, au Liban, on est plus intelligents : le tout à la mer, et que nos enfants se demerdent plus tard.

16juillet-c931e3946c6aba7ce5143f48230d7960
Poubelles à Paris, circa 1900

Eugène-René Poubelle, juriste, administrateur et diplomate, devint préfet de la Seine en 1883. Ses actions pour améliorer l’hygiène de la ville de Paris ont conduit à l’utilisation de son nom pour désigner les réceptacles à ordures. Il est aussi à l’origine de la mise en service du tout-à-l’égout, ce qui reçut un bon accueil du public à la suite de la résurgence du choléra en 1892, et wui ainsi gagna la faveur du public. Cela lui permet, en 1894, de faire passer un arrêté imposant aux propriétaires de raccorder leurs immeubles au réseau d’égout et de payer les frais d’exploitation afférents à la collecte de leurs eaux usées.

27092-11
L’enlèvement des poubelles, 1900-1906. Photographie de Louis Vert.

Un petit flash-back sur l’histoire des ordures à Paris :

Tout d’abord, le nom de Lutèce viendrait de lutum, qui signifie boue. La ville n’a jamais été bien fraîche et pimpante.

Les Parisiens ont longtemps jeté leurs déchets sur la voie publique ou dans les fossés. En voici quelques exemples :

  • En 1184, Philippe Auguste souhaite lutter contre la marée montante des ordures dans Paris en commandant le pavage des rues de la cité. En quatre siècles, la moitié des rues sont pavées, car le projet coûte assez cher. Mais les Parisiens continuent à balancer ordure et eaux usagées des fenêtres.
  • En 1348, une ordonnance du prévôt de Paris prononce pour la première fois des amendes contre le défaut de nettoiement.
  • Louis XII décide, en 1506, que la royauté se chargera du ramassage des ordures et de leur évacuation. À la taxe prévue pour ce service s’ajoute celle destinée à financer l’éclairage axial des rues. La taxe prend le nom de «taxe des boues et des lanternes». L’hostilité générale enterra cette ordonnance.
  • En 1750, Rousseau quitte la Capitale en la saluant par un «Adieu, ville de boue !».
  • Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, Louis Sébastien Mercier, véritable reporter parisien de l’époque, signe de belles formules dans son Tableau de Paris, exemples : «O, superbe ville ! Que d’horreurs dégoûtantes sont cachées dans tes murailles !» Ou encore, «En général le Parisien vit dans la crasse».
  • En 1799, une ordonnance de police impose aux propriétaires et locataires parisiens de balayer chaque jour devant leur logis.
  • En mars 1883 est créée une taxe spécifique «balayage». Au même moment, les découvertes de Pasteur se révèlent décisives dans l’histoire de l’hygiène. C’est aussi la période des grands travaux, entrepris par Haussmann, qui transforment le paysage urbain parisien.

Le 24 novembre 1883, Eugène Poubelle, préfet de la Seine, signe le fameux arrêté et son nom entre dans la postérité. 130 ans plus tard, on se fait tabasser pour réclamer une collecte propre des ordures.

À mort Poubelle. Vive Machnouk !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s