29 juillet 1958 – Création de la NASA

  1. La guerre froide n’était pas encore un film, mais une réalité. URSS et US s’affrontent sur tous les terrains : armes, nucléaires, aviation, sport, échecs, technologie, innovation et bien sûr, l’espace. Les Russes dominaient dans le domaine spatial. Les Américains s’appuient sur les scientifiques nazis récupérés en Europe à la fin de la guerre pour reverser la courbe.

Le 29 juillet 1958, le président Dwight D. Eisenhower, pour contrer la réussite spatiale soviétique, crée une branche civile de l’aérospatiale états-unienne, la « National Aeronautics and Space Administration« , plus connue sous le nom de NASA. Cette agence gouvernementale est dirigée par Charles F. Bolden. Elle employait 18 493 personnes en 2012 pour un budget annuel de 18,7 milliards de dollars ($).
Après l’échec de la première tentative de lancement d’un satellite dans le cadre du projet Vanguard, les Amerloques s’étant fait coiffer au poteau par Spoutnik 1, l’équipe de Wernher von Braun est autorisée à effectuer ses propres essais le 31 janvier de la même année. C’est ainsi qu’est envoyé le premier satellite artificiel américain dans l’espace, 4 mois après le satellite russe. N’empêche, la gifle est retentissante. Ingénieur nazi de la SS, Wernher von Braun est l’inventeur des V2. Employé par les États-Unis pour des recherches en balistique, il avait été écarté du projet à cause de son passé. Après ce succès, ses compétences techniques feront de lui le principal artisan de la conquête spatiale américaine au sein de la NASA, et surtout la construction du lanceur Saturne V qui permit à la mission Apollo d’atteindre la Lune.

Mais le 29 juillet, on n’y était pas encore là. Le 29 juillet, le président Eisenhower signe la loi instituant la National Aeronautics and Space Administration (NASA).

La NASA coordonne les travaux de recherche et d’exploration aéronautiques et spatiales et vient en remplacement de la NACA (National Advisory Committee for Aeronautics), avec pour objectif primaire de gagner la « course de l’espace » engagée contre l’URSS.

En 62, la NASA place le premier américain en orbite. L’astronaute John Herschel Glenn est le premier Américain à prendre part à un vol spatial habité. À bord de la capsule « Mercury Friendship 7 », il effectue trois révolutions autour de la Terre (129 000 km) en 4 heures et 56 minutes. Les Américains réussissent ce vol habité, mais toujours avec près d’un an de retard par rapport aux Russes : le 12 avril 1961, Youri Gagarine avait été le premier homme de l’espace.

Le programme lunaire annoncé par le président Kennedy en 1961 provoquera le véritable essor de la NASA. Le pari d’envoyer un homme sur la Lune sera tenu en 1969 et mettra KO l’URSS qui peu à peu perdit la course à l’espace.

Aujourd’hui, la NASA n’ayant plus de navette spatiale, doit compter sur les vieux protagonistes d’hier et leur « vieux » système Soyouz pour alimenter la station spatiale.

O tempo o mores…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s