1er Août 1096 – La croisade populaire entre à Constantinople

Mais que peut faire l’empereur Alexis 1er Comnène de cette armée en guenilles, qui est plus connue par les bagarres et brigandages, et qui déferle à Constantinople, pour libérer les lieux saints ? Pour s’en défaire, il organise leur transfert sur le Bosphore. Au final, ils seront presque tous exterminés par les ottomans. 40,000 y périront.

Lorsque le pape Urbain II lance le 27 novembre 1095 son appel à délivrer les Lieux Saints, il espérait une mobilisation de la classe combattante, mais il se trouva avec 40,000 femmes, d’enfants et de paysans que plusieurs années de sécheresse et de famine ont désespérés, et qui y trouvent un moyen de s’échapper de leur quotidien. Puis plusieurs phénomènes astronomiques leur sont apparus comme signes envoyés par Dieu : chutes de météorites, aurores boréales, éclipse lunaire et apparition de comètes. La conviction que la fin du monde est alors proche connaît également un regain de popularité. Finalement, cerise sur le gâteau, un moine illuminé, Pierre l’Ermite, d’Amiens, qui prétend avoir reçu une lettre de la main de Dieu – pas moins – lui enjoignant à libérer la terre sainte s’y met de la partie. Nasrallah lui-même ne peut prétendre à pareille faveur divine. Il n’en faut pas plus pour la croisade populaire pour s’ébranler.

Gravure de Pierre Daret publiée autour de 1655, reproduction No

La longue marche commence. Première conséquence, la flambée d’antijudaïsme. Les Juifs sont considérés comme des ennemis, à l’instar des musulmans : on les considère responsables de la crucifixion, et ils sont plus visibles que les lointains musulmans. De nombreuses personnes se demandent pourquoi parcourir des milliers de kilomètres pour combattre des non-chrétiens quand il y en a près de chez eux. Alors on massacre du juif tout le long de la route.

Des milliers de croisés français suivent un autre prédicateur, Gautier Sans-Avoir et se joignent aux 40,000 Allemands de Pierre l’Ermite.

La marche des Français atteint Belgrade. Le gouverneur, surpris de cette arrivée et n’ayant reçu aucune instruction, leur refuse l’entrée de la ville. Il s’ensuit des accrochages entre les croisés et les soldats de Belgrade et, pour comble de malheur, seize hommes de Gautier sont surpris en train de voler dans le marché.  Ils sont dépouillés de leurs armures et pendus. Enfin, les croisés sont autorisés à pénétrer dans le territoire byzantin, où ils sont ravitaillés, et à continuer leur route, sous escorte, jusqu’à Constantinople.

Pierre l’Ermite et les autres croisés arrivent quelques jours plus tard à Belgrade. La vue des armes des seize compagnons de Gautier Sans-Avoir, pendues sur les murs de la ville, accroît la méfiance des croisés et un différend sur le prix d’une paire de chaussures au marché dégénère en émeute au cours de laquelle les croisés prennent la ville d’assaut et tuent environ quatre mille Hongrois.

Pour échapper aux représailles, les croisés traversent la Save à Belgrade, mais quelques escarmouches les opposent aux troupes byzantines. Les Belgradois ont fui leur ville que les croisés pillent et incendient.

Ils arrivent à Niš le 3 juillet. Le commandant de la ville leur promet des vivres et une escorte jusqu’à Constantinople, s’ils laissent la ville. Mais suite à des querelles et un moulin incendié, la ville de Niš envoie alors sa garnison contre les croisés, qui sont écrasés, et qui perdent le quart de leurs effectifs tués au combat. Les survivants atteignent finalement Sofia et sont conduits sous escorte vers Constantinople, pour rejoindre les croisés de Gautier. Ils arrivent à la ville le 1er août.

L’empereur Alexis, inquiet pour la sécurité de Constantinople, organise la traversée du Bosphore par, laquelle commence le 7 août, et leur assigne comme lieu de séjour le camp de Civitot. 30,000 croisés sont rassemblés à Civitot.

La croisés sont en ferveur et peu enclins à la prudence et à la patience, ils font route vers Nicomédie, en territoire turc. Là, une querelle oppose les Allemands et les Italiens aux Français. Les premiers choisissent pour chef un Italien du nom de Renaud, et les Français choisissent Godefroy Burel. Pierre l’Ermite a totalement perdu son influence sur les croisés.

Malgré les conseils d’Alexis, les croisés attaquent les villes turques. Renaud, à la tête de six mille Allemands et Italiens prend la forteresse de Xerigordon et l’utilise comme base arrière pour piller le pays. Le sultan seldjoukide Kılıç Arslan Ier envoie une armée qui coupe les points d’eau approvisionnant Xerigordon, assiège la citadelle puis la prend d’assaut. Les croisés sont écrasés lors de la bataille de Civetot et n’ont comme choix que la mort ou la conversion à l’Islam.

1aout-peoplescrusademassacre
Les Turcs massacrant les croisés

 

Arslan envoie ensuite des espions à Civitot qui font courir le bruit que Renaud et ses croisés ont pris Nicée. Les croisés, enthousiasmés par la victoire et aussi par la perspective du pillage, y vont malgré les recommandations de prudence. Le 21 octobre, 25,000 croisés prennent la route de Nicée, laissant quelques femmes, enfants, vieillards et malades à Civitot.

À trois miles du camp, à un endroit où la route est resserrée, l’armée turque leur tend une embuscade, et massacrent la plupart. Seuls les jeunes garçons et les filles sont épargnés pour être vendus sur le marché des esclaves. Seuls trois mille croisés, conduits par Godefroy Burel, s’enfuient et reviennent à Civitot, qui est assiégée par les Turcs. Les Byzantins réussissent à évacuer les croisés rescapés par bateaux.

Ainsi finit la première croisade populaire. Suivront d’autres croisades populaires, telle la Croisade des enfants en 1212, les Croisades des Pastoureaux de 1251 et 1320 la croisade des enfants, qui eurent encore moins de résultats.

1aout-civetot

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s