3 novembre 1957 – La pionnière de l’espace est sacrifiée pour un voyage sans option de retour sur Spoutnik II

Laika, une chienne bâtarde de 3 ans ramassée d’une rue de Moscou est envoyée en orbite autour de la terre. C’est le premier être vivant à connaître l’espace.

Fort du succès du premier Spoutnik, Khrouchtchev demanda en octobre 1957 le lancement d’un autre satellite pour l’anniversaire de la révolution, seulement un mois après.

Le deuxième satellite à être envoyé en espace, Spoutnik 2, était un cône de 508 kg, 2 mètres de diamètre sur 4 de haut. La pointe contenait les instruments scientifiques pour la mesure des radiations solaires, en dessous se trouvait la sphère pressurisée contenant l’équipement radio, sphère dérivée de celle du premier Spoutnik. La base du cône accueillerait l’animal sélectionné pour le voyage au paradis des chiens, avec l’isolation thermique, de l’eau, de la nourriture, le système de  recyclage de l’air et la gestion des déchets de la chienne.

3 novembre - web11867-2011h
Laïka dans la centrifugeuse lors de son entraînement

En raison du temps imparti pour réaliser Spoutnik II il n’a pas été possible à l’équipe soviétique d’envisager de faire revenir la chienne sur terre. Dès le début de la mission, il est donc prévu que l’animal soit sacrifié. Mais ce n’est que le 13 novembre qu’est révélé au public le fait que les savants russes n’avaient pas pour but de ramener Laïka sur terre, car depuis le lancement, l’opinion publique internationale s’émeut du sort de la chienne.

Mais pourquoi une chienne ? Le choix s’est porté sur une chienne, tout simplement, car elle n’a pas besoin de lever la patte pour uriner, l’espace dans la capsule ne lui laissant que quelques centimètres pour bouger. La sélection s’est faite sur l’obéissance, la capacité à supporter les bruits forts, et à rester dans un espace exigu plusieurs jours de suite. Et Laïka fut la grande gagnante de ce ticket de mise à mort.

3 novembre -laika-dog
Installation de Laîka dans sa capsule où revêtue de sa combinaison spatiale elle fut sanglée aux parois

Ainsi pour s’entraîner, on plaça Laïka dans des centrifugeuses, puis on la plaça dans des espaces de plus en plus réduits jusqu’à atteindre la taille de la capsule de Spoutnik II.

Lors de la montée de la fusée, alors que la vitesse atteignait près de 28,800 km/heure, le rythme cardiaque de Laïka subit une très forte augmentation : avant le décollage, il était de 103 pulsations par minute et après, il passa à 240 par minute. Laïka commença à haleter furieusement. Désemparée et stressée, elle gigota énormément.

Une fois en apesanteur, il lui a fallu trois heures pour retrouver son rythme normal, soit trois fois plus que lors des essais au sol !

Tout de suite après sa mise en orbite, le satellite ne se sépara pas des réacteurs comme il était prévu, ce qui entraîna de graves problèmes de régulation thermique. Au bout de quatre à cinq heures de vol, ils constatèrent une dramatique hausse de la température à l’intérieur de l’habitacle (41°C). Comble de malheur, et surtout à cause d’un manque de planification, la capsule ne possédait aucune protection contre les radiations solaires, ce qui augmenta encore plus la chaleur.

2 novembre - laika-dog-effigy
Reconstitution de Sputnik II

Tout laisse à penser qu’elle mourut après être tombée dans le coma, non sans avoir atrocement souffert de la chaleur et de déshydratation. Cette augmentation de température fut donc responsable de son décès ainsi qu’un trop grand stress.

3 novembre posta_romana_-_1959_-_laika_120_b
Laïka fut célébrée dans le monde entier

Pourtant, la version officielle longtemps donnée par le Kremlin fut que la chienne était morte au bout de 7 jours par un poison mélangé à sa nourriture afin de ne pas la faire souffrir lors du retour dans l’atmosphère.

Laïka n’a plus donné aucun signe de vie à compter de la cinquième heure et on n’enregistra plus aucune donnée. Elle est morte bien avant que ses réserves en oxygène aient été épuisées.

C’est le 14 avril 1958 que le satellite après 2.570 révolutions autour de la terre se désintègre dans l’atmosphère.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s