4 novembre 1951 – Les soldats britanniques se battent avec des bouteilles de bière vides

Non, ce n’était pas devant un bar du côté des docks, mais bien pendant la guerre de Corée que les soldats britanniques de la côte 317 n’ayant d’autre choix, défendent leur position avec des bouteilles de bière et des pierres contre les Chinois qui attaquent.

Tout peut arriver dans le feu de l’action et, parfois, rien ne peut rafraîchir un soldat comme une bouteille de bière.

Voici l’histoire de William Speakman, un soldat appartenant British Army’s King’s Own Scottish Borderers pendant la guerre de Corée. C’est l’une des seules personnes encore en vie à avoir été décoré de la Victoria Cross, la plus importante récompense de combat de l’armée britannique. Mais il est mieux connu sous le nom de «Beer Bottle VC» et le surnom est bien mérité.

4 novembre - Capture4
Le 38e parallèle

En octobre 1951, Speakman et son unité ont été envoyés avec les forces des Nations Unies pour combattre l’Armée de Libération du Peuple Chinois. L’objectif était situé derrière une colline nommée côte 317. Speakman et son unité chargèrent la colline à l’aube et s’emparèrent de la colline 317. Ils devaient ensuite tenir leur position. Mais chose plus facile à dire qu’à faire, car en face, pas moins de 6000 combattants chinois leur faisaient face.

 

En attendant l’arrivée des Chinois, Speakman et son unité ont eu le temps de retrancher de manière sommaire en position de défense. Le 3 novembre 1951, l’artillerie chinoise entra en action. Les tranchées, les bunkers et la colline elle-même furent déchiquetés. Après cette première salve, la troupe britannique ne comptait que 400 hommes aptes au combat.

4 novembre - Bill_Speakman_VC
William Speakman en Corée, 1951

Mais ce n’était qu’un avant-goût, car après l’artillerie vint la charge d’infanterie. Speakman avec quelques hommes préparait des grenades dans le dépôt de munitions afin de ravitailler la première ligne. Mais la position était impossible à tenir et rapidement, les premières lignes furent submergées. Speakman s’empare alors des grenades et court vers la ligne de front, ignorant l’ordre de son commandant de se retrancher. Il saute à plein corps dans le combat, jetant ses grenades sur les assaillants, tirant de son fusil, frappant ceux  à proximité. La ligne fut tenue tant bien que mal pendant quatre longues heures.

Au bout de temps, il ne restait plus rien pour Speakman. Les grenades avaient disparu et plus de munitions. Alors Speakman a attrapé ce qui était le plus proche: des bouteilles de bière et des pierres. Les bouteilles de bière, l’arme de prédilection dans les parkings et les bars, étaient à peu près tout ce qui séparait Speakman, ses camarades soldats et la mort.

4 novembre - Capture2
Troupe chinoise traversant la rivière Yalu, 1951

Finalement, l’ordre vint se retirer. Speakman a dirigé une attaque contre les Chinois qui a donné aux troupes britanniques juste le temps de s’échapper. Speakman est parti en boitant, blessé, mais vivant. Il a ensuite été l’un des soldats vivants les plus décorés de l’histoire de la Grande-Bretagne.

La prochaine fois que vous doutez du pouvoir d’une bouteille de bière, souvenez-vous de William Speakman, Mr Beer Bottle VC, qui tint la côte 317 avec des bouteilles vides et des pierres en attendant l’ordre de repli.

Cheers !

Note : William Speakman est décédé le 21 juin 2018. RIP.

4 novembre - images
William Speakman, 2016

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s